Tâche 3 : Parallélisation sur cas idéaux


Tâche 3 : Parallélisation sur cas idéaux
Cette tâche concerne le développement des codes et méthodes ayant trait à la simulation couplée entre le modèle de propagation et le modèle atmosphérique. La première phase de cette tâche sera de tester différentes stratégies de parallélisation du modèle de propagation incendie et du code de couplage. Une phase parallèle consiste à déterminer les critères d’évaluation des codes de propagation incendie, et à récolter les données de validation correspondants. Enfin, ces développements serviront aux sous tâches 3.3 et 3.4 ou le code sera testé sur cas idéalisés (configurations simplifiées de terrain et de météorologie) afin de vérifier les comportements du modèle de chimie et du modèle de propagation.

Avancée de la Tâche

La principale tâche, à présent terminée, a été d’implanter le code dans une version parallèle. Pour cette tâche, il n’existait pas réellement de méthode fixe de parallélisation de code de transport d’interface par marqueurs, et une difficulté supplémentaire était de s’intégrer dans le canevas de parallélisation déjà existant de Méso-NH. Comme présenté en Figure 2, cette phase de parralélisation (segmentation spatiale, échange de points à la frontière et reconstitution topologique) nous permet d’avoir un code fonctionnel. Ce code (en version couplée) fonctionne comme une bibliothèque pouvant être directement intégré comme conditions aux limites de code atmosphérique (ici Méso-NH).

Enfin il a été nécessaire de développer une méthode numérique pour la simulation de modèle de fronts non-stationnaire qui sont développés pour le couplage à l’échelle flamme. En effet, ces modèles requièrent un diagnostic de la profondeur et courbure instantanée du front, qui est ici diagnostiqué numériquement grâce aux positions précédentes du front et de la durée de combustion du végétal.
Figure 1 : Simulation couplée sur 32 procs.
Figure 1 : Simulation couplée sur 32 procs.

Figure 2 : Un état de modèle montrant le découpage par domaine, le découpage des fronts de flamme, et la zone d'injection
Figure 2 : Un état de modèle montrant le découpage par domaine, le découpage des fronts de flamme, et la zone d'injection

Rédigé par Jean-Baptiste Filippi le Mardi 7 Décembre 2010 à 10:12 | Lu 782 fois



Dans la même rubrique :